le Coronavirus : un virus si dangereux ?

Mis à jour : oct. 11




Le covid-19 est-il aussi mortel que l'on semble le penser?


Une question qui peut paraître triviale en cette période d'épidémie, de confinement et de peur, mais qui vous allez le voir n'est peut-être pas si folle que ça n'y parait...


Nous allons essayer de vous apporter ici, d'autres éléments de réflexions en voyant quelques faits qu'il serait bon de mettre en perspective.


Puis nous verrons ensuite quelles sont les possibilités que nous avons tous pour prévenir le covid-19.


Le coronavirus c'est déjà une épidémie en 2003.

En effet les coronavirus (CoV) forment une grande famille de virus qui provoquent des manifestations allant du simple rhume à des maladies plus graves tels que le syndrome respiratoire (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) que nous avons déjà connu en France, en 2003 lors d'une précédente épidémie dite de La grippe aviaire A (H5N1).


Le covid-19 est la maladie liée aux coronavirus mais sous une nouvelle souche non encore identifiée chez l’homme.


Comment savoir si l'on est infecté ou porteur du virus?

Là est le problème, car en l'absence de test on ne peut que supposer une infection.

En ce qui concerne les porteurs qui contractent le virus sans en présenter les symptômes, absolument rien ne le dit.


Les premiers signes courants d’infection sont les symptômes respiratoires:

la fièvre, la toux, l’essoufflement et la dyspnée (les symptômes communs aux maladies infectieuses).


Dans presque 50% des cas des troubles digestifs sont constatés, mais nous le verrons plus bas dans les solutions face au virus.


Au plus grave, l’infection peut provoquer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale et dans certains cas de grande faiblesse immunitaire, d'âge avancé ( la moyenne Française des victimes du covid-19 est de 84 ans) ou encore d'autres maladies, le coronavirus peut provoquer la mort.


Le covid-19 et les chiffres: un grand flou


Oui, car le nombre d'infectés est assurément bien plus important que les chiffres qui nous sont annoncés.


Les personnes porteuses du virus ne sont pas comptabilisées:

Entre ceux renvoyés chez eux en confinement sans avoir été examinés, du moment qu'ils étaient suspectés d'en présenter les symptômes par leurs médecins traitant et les personnes qui sont porteuses du virus mais qui ne le réalisent tout simplement pas, cela fait beaucoup de monde.


De plus en l'absence de test les hôpitaux ne se basent que sur des diagnostics cliniques or comme nous l'avons vu l'infection due au coronavirus est semblable à n'importe quel syndrome de maladies respiratoires.


Et côté organisation mondiale de la santé (OMS): Les Porteurs sont-ils comptabilisés?


La réponse est non! Ne sont pris en compte par l'OMS (absence de tests), donc à l'échelle mondiale, que les infectés présentant des symptômes graves à l'hôpital, mais pas les simples porteurs du virus.


Ces derniers sont bel et bien infectés mais ne présentent que peu voir aucun symptôme pour être comptabilisés.


Le taux de létalité c'est quoi?

La proportion de décès liés à une maladie par rapport au nombre total de cas atteints par la maladie.


Selon l'OMS Le taux de létalité du coronavirus est compris entre 2,5 et 3,4%,

soit près de trente fois plus élevé que celui de la grippe saisonnière, qui s'élève à 0,1%.

Mais nous savons que l'OMS ne comptabilise que les cas graves pour obtenir ce chiffre de 3,4%, alors que pour la grippe sont comptabilisés toutes les personnes touchées par le virus (cas graves plus simples porteurs).

Il est alors probable qu'en France et dans le monde les infectés non comptabilisés et les simples porteurs soient vraiment beaucoup plus nombreux qu'on ne l'imagine et que leur nombre réel ferait probablement baisser drastiquement le taux de morts (de létalité) par rapport à toutes les personnes touchées par le coronavirus.


D'après l'examen sérieux des chiffres fait par les spécialistes internationaux le pourcentage probable des décès liés au covid-19 sont de 0,1%.  C'est a dire ni plus ni moins qu'une grippe saisonnière.


Le coronavirus: Un alibi à d'autres maladies?

Selon les relevés qui nous viennent des experts Chinois, la grande majorité des décès du covid de 2020 souffraient déjà d'autres maladies graves.


En Italie l'institut de la santé fait savoir que sur 100% des décès attribués au coronavirus:

25% souffraient d'une autre maladie grave.

25% souffraient de deux autres maladies graves.

48,5% souffraient de trois autres maladies graves.

Et 0,8% ne souffraient que du coronavirus.


Ce qui signifie qu'en Italie 1% des personnes décédées le sont effectivement à cause du covid-19.


Pour les autres le coronavirus probablement été un facteur aggravant.

Cela voudrait dire qu'en réalité sur les 18 200 personnes malheureusement décédées en Italie seul 182 sont bel et bien victimes du covid-19.


Et en France pourrions nous imaginer la même chose?


1%... Le cas éloquent du Diamond princesse

Une autre information factuelle vient appuyer ce chiffre de 1%.


La nouvelle datant du 5 février 2020, celle du navire de croisière le Diamond princesse qui avait à son bord 3711 personnes en comptant les membres d'équipage.


Pendant près de deux mois de confinement au port de Yokohama (Japon) 700 personnes seront infectées sur les 3711 et sur ces 700 personnes qui avaient contracté le covid-19 seul 7 sont malheureusement décédées... soit 1% des infectées.


Le Diamond Princess représentait un environnement au confinement et à la promiscuité maximum, avec un très grand nombre de personnes âgées, soit celles qui sont le plus vulnérables au virus.


Ce cas particulier a été la première occasion pour les épidémiologistes d'étudier la manière dont ce virus a agi dans un environnement restreint et bien connu, ce qui est difficile à faire dans la population générale. Car ici toutes les personnes ont été testés, porteurs comme infectés.


Toute les études confirment que les conditions de vie à bord d’un navire de croisière amplifient la contagion dans le cas d’une maladie très transmissible.


Et il est si délirant de penser que le covid-19, si il était si dangereux que l'on semble le croire, aurait fait plusieurs dizaines de victimes au lieu de 7 personnes (heureusement)?


Doit-on paniquer face au coronavirus covid-19?

Il est prudent de relativiser la situation pour ne pas l'empirer.


Une nouvelle étude Française avec pour intitulée  "peur du coronavirus versus données"

précise  que  dans le monde  il y a    2 600 000 décès dus aux infections respiratoires, comme la grippe par exemple, contre  79 000 qui sont liés au covid-19, soit 3% des morts liés aux maladies respiratoires dans le monde chaque année.


Le célèbre Pr Didier Raoult qui de l'avis de tous les experts internationaux a clairement la plus grande expérience dans le domaine du covid-19, avec son équipe de l'IHU de marseille n'ont eu à déplorer que le décès d'une seule personne de 84 ans (la moyenne Française de mortalité au covid-19 est de 84 ans) sur 50 000 patients testés dont   2 400 personnes étaient infectées.


L'organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé qu'une simple saison grippale tue environs 650 000 personnes par an dans le monde.


Et tenez vous bien; 3 millions de nouveaux nés meurent tous les ans, victimes d'infections respiratoires...


On ne compte plus les déclarations des experts scientifiques du monde entier qui sont d'accord avec le fait que le coronavirus ne représente pas le danger mortel que l'on pourrait penser, en tout cas, en comparaison avec les autres infections respiratoires qui tuent elles aussi chaque année.


Si nous nous fions aux avis réellement scientifiques des experts,  actuellement dans les hôpitaux Français, les victimes d'infections respiratoires, dans la majorité des cas décèdent de pneumonie ou de complications respiratoires dues à d'autres maladies (comme la grippe...), mais par manque de test et surtout avec la panique ambiante, elles sont toutes considérées comme décédées du covid-19.


Le gouvernement lui même a annoncé que les tests ne seront plus automatiques et que les simples symptômes d'une infection respiratoire suffisent à évoquer le covid-19.

Mais quid des autres maladies saisonnières, elles n'existent plus?


Cela fait monter en flèche le nombre de morts imputables au coronavirus. 



La peur risque de faire plus de dégâts que le virus corona lui même.


La panique générale et médiatique poussent les personnes qui n'étant pas atteintes du covid mais par exemple de tout autre syndrome respiratoire tel que la grippe par exemple, à venir engorger, même si cela est compréhensible, les hôpitaux inutilement.

Ne nous laissons donc pas gagner par la terreur et prenons toutes les mesures pour nous prémunir ainsi que nos proches, en observant attentivement la suite des événements...


Tentons de garder la tête froide et surtout prenons soin de notre santé car personne ne le fera pour nous.


"N'oublions pas qu'en matière de santé il n'y a ni fatalité, ni aléatoire, mais des choses à savoir".


Quelles solutions réalistes s'offrent à nous face à cette infection généralisée?


Un virus tel que le Coronavirus va se transmettre rapidement, majoritairement par les aliments, les mains que nous portons aux yeux, nez et surtout la bouche.


Ce dernier cas de figure va permettre au virus de migrer à travers tout le système digestif, se développer et nous infecter en passant dans la circulation sanguine au niveau des intestins.

Le côlon et l'intestin grêle constituent donc un rempart essentiel de notre système immunitaire appelé mucosal.


Cette barrière de protection est composée:

- En premier lieu du biote intestinal (flore), qui va réguler les intrusions virales en éliminant les virus et bactéries jugés indésirables par l'organisme, comme le coronavirus.


- En deuxième lieu, de la muqueuse du côlon qui empêche l'intrusion du virus dans le corps via la circulation sanguine, en formant une barrière qui sera physique (cellulaire), comme la muqueuse intestinale.

Diarrhée, vomissement et douleurs abdominales seraient dans 50% des cas les premiers symptômes d'une infection grave au covid-19.


Une étude récente vient de mettre en évidence que le coronavirus se manifeste chez la moitié des personnes infectées par des troubles digestifs...


Sur les 204 patients suivis par cette étude en chine, près de la moitié (48,5%) s'est rendue à l'hôpital pour des troubles digestifs divers tels que de la diarrhée (29,3%), des vomissements (8%) ou des douleurs abdominales (4%).


Nous devons donc avoir une flore intestinale équilibrée et riche, afin de limiter au maximum l'infection par le coronavirus covid-19, ainsi qu'une muqueuse intestinale non poreuse ou hyperméable, pour bloquer le virus avant qu'il ne passe dans l'organisme pour l'infecter.

Quelles Solutions en prévention du Coronavirus covid-19 ?


L'hygiène intestinale et le renforcement de l'organisme, vont être les clefs de la prévention et de la lutte contre le coronavirus covid-19.


Des chercheurs Français de l'institut Pasteur de Lille (INSERM, CNRS, Université de Lille) et de l'INRAE ont découvert que les infections pulmonaires qui surviennent parfois après une grippe (symptôme comparable au coronavirus) seraient possiblement liées à des perturbations du microbiote intestinal.


D'où l'urgence à prendre soin de notre côlon, le berceau du microbiote intestinal.

-L'Hydrothérapie du côlon par irrigation du côlon va réguler le biote intestinal et renforcer la première barrière du système immunitaire que nous avons vu plus haut.


Le nettoyage du côlon va grandement rétablir l'étanchéité de la muqueuse de notre côlon, bien souvent poreuse avec le mode de vie actuelle, qui pourra stopper net l'avancée du virus avant son entrée massive dans notre organisme pour l'infecter.


C'est à dire être possiblement porteur du

coronavirus mais sans être infecté ou si peu.

Nous pourrons alors nous immuniser naturellement contre se virus.

Pendant toute la durée du confinement nous mettons à la disposition de tous un guide complet du lavement intestinal à faire chez vous avec nos conseils ainsi qu'une FAQ sur le sujet, ici ...


-Évitez bien sûr de vous exposer inutilement car les risques de contagion sont grands et portez un masque.

Soyez attentif à ne pas porter les mains au visage.

Quant aux gels hydro-alcooliques sachez que selon une étude ils sont moins efficaces qu'un lavage des mains à l'eau et au savon pour l'élimination des virus et bactéries.

Frottez vous bien les mains dessus, dessous et entres les doigts pendant 30 secondes pour un nettoyage optimal

-L'alimentation, si elle est adaptée avec un apport composé majoritairement de produits riches en micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments, …) tels que les fruits et les légumes, surtout consommés en jus, ainsi que les oléagineux (noix, amandes, cajous,...) va permettre au corps de lutter efficacement contre l'attaque virale grâce à un système immunitaire, celui-là appelé humoral (antigène, anticorps,...), fort, réactif et résistant.


-La vitamine C sous forme liposomale est toute indiquée dans la prévention et la lutte contre le coronavirus et cela a été démontré lors de tests cliniques.

En effet la vitamine C est un antioxydant majeur ainsi qu'un super stimulateur de notre système immunitaire.

Attention: il est de plus en plus difficile de s'en procurer même sur internet depuis le début des cas d'infection.

-Le repos est essentiel pour maintenir un système immunitaire en éveil et opérationnel.

Il est recommandé de se coucher tôt et de garder une balance repos/activité à l'équilibre.

Profitez du confinement pour vous ressourcer et prendre de bonnes résolutions pour votre santé et bien-être.


-Les bains chauds ou le sauna: l'hyperthermie est reconnue scientifiquement pour détruire les virus pathogènes.

Ce qui explique la montée en température de l'organisme à 38, 39, 40 degrés et plus, lors d'une infection au covid-19 ou due à la grippe par exemple, l'organisme se défend naturellement avec cette méthode, qui a largement fait ces preuves depuis des millénaires et dans toutes les grandes civilisations.

Veillez à monter progressivement en température l'eau ou le sauna et gardez la pièce suffisamment ventilée, pour ne pas suffoquer ou faire de malaise.

-Le repos digestif :  Jeûne intermittent et long sont sans nul doute, les meilleurs moyens de booster le système immunitaire et régénérer un organisme.

Jeûner lui permet de limiter les infections virales en débloquant l'énergie captée par la digestion au quotidien (environ 50%) , pour la redistribuer à tout l'organisme et donc notre système immunitaire.

Là aussi de nombreuses études scientifiques et cliniques sont là pour en attester.

Pensez que le confinement, qui nous est imposé, est une excellente occasion de remettre en question notre rapport à la nourriture, notre santé et à nous même.


Bon Jeûne!

En conclusion

Oui nous pouvons être facilement infectés et développer les symptômes du covid-19, mais pour risquer les symptômes graves, voir le décès, il faut que le système immunitaire soit faible et que notre corps n'ai pas la force de supporter les phénomènes de la "détox" occasionnés par ce virus (diarrhée, fièvre, syndrome respiratoire aigu, ...) .


Réalisons bien qu'il n'y aura pas de traitement ni de vaccin miracle et que la Chloroquine (autorisée en France depuis le 26 mai dans les hôpitaux), quelle que soit son efficacité, ne nous rendra pas plus fort face aux coronavirus dont le covid-19 n'en est qu'un représentant.


Les médicaments et les vaccins ne nous feront pas faire l'économie d'une bonne santé, pour nous adapter aux divers attaques virales que nous connaissons et connaîtrons très probablement encore à l'avenir.


Voila pourquoi nous devons impérativement renforcer notre organisme.


Pendant toute la durée de l'épidémie le Cabinet COLONATURE vous accompagne et répond par mail à vos questions de santé naturelle


CONTACT 

Renseignements et prise de rendez-vous

 

Aurélien
Charlène

Ce site délivre des informations générales qui ne substituent en aucun cas à une consultation ou un soin individualisé. Les méthodes de bien-être proposées par les Naturopathes, non-médecins ne sont pas des démarches médicales ou paramédicales.Les informations délivrées sur ce site et les soins que vous pourriez être amenés à recevoir au cabinet COLONATURE ne remplacent absolument pas votre suivi médical, paramédical ou autre (ostéopathique, chiropratique, psychologique, psychothérapeutique). En dehors de l’autorisation de votre médecin, vos traitements médicaux ne doivent en aucun cas être interrompus.

  • Facebook Social Icône
  • Google Adresses Icône sociale

Siret: 823 590 518 00028 / 831 536 255 00027