La Candidose c'est terminée

Mis à jour : il y a 6 jours


La candidose est une infection fongique causée par le sur-développement d'une levure appelée "candida".


Cette levure va muter en moisissure en prenant une forme filamenteuse (mycélium) dès que le terrain y sera favorable et va migrer, puis coloniser tout l'organisme.


Il existe plusieurs espèces de levures candida mais la principale incriminée se nomme le candida albicans.

Dans un organisme sain le candida albicans est une levure commensale ou saprophyte, c'est à dire qu'elle vit en symbiose avec notre organisme et se trouve, là où se trouvent les déchets dont ils se nourrit.


Parfaitement intégré à notre micro-biote intestinal sous la forme de levure, il tapisse principalement la muqueuse du côlon.


Et jusqu'ici tout va bien…Mais lorsque la nourriture deviendra trop abondante (déchets organiques) et que son milieu deviendra trop acide, le candida se transformera en moisissure (mycélium), prêt à envahir tout l'organisme en passant par la barrière intestinale ( hyperméabilité ) puis dans le sang.


Plusieurs candidoses qui n'en sont qu'une...


On répertorie un grand nombre de candidoses (buccale, œsophagienne, intestinale, anale, etc...), car les symptômes varient en fonction de leur localisation, mais il s'agit bien du même champignon.


Toute candidose démarre dans le côlon et peut s'installer dans tout le système digestif, de la bouche à l'anus quand elle est sous la forme d'une levure. Elle va aussi se retrouver sur la peau, les muqueuses et les ongles.


Quand le candida a muté en filament et qu'il est présent dans tout le système intérieur (sang, organes...), la candidose est dite systémique.

Les symptômes de la candidose:


Si nombreux qu'il n'est pas aisé d'identifier l'infection et facile de la confondre avec toutes sortes de pathologies ou carences nutritionnelles.


En dehors d'examen pratiqué sur les selles, il y a néanmoins des signes auxquels il faut être très attentif:


-Troubles digestifs : ballonnements, diarrhée, constipation, inflammation du côlon, inflammation générale ou partielle de tout le tube digestif, et Reflux Gastrique.


-Problèmes de peaux : psoriasis, inflammations, démangeaisons puis lésions; possiblement sur toutes les parties du corps et surtout dans les plis cutanés (orteils, zone génitale, aisselles, etc...).


-Inflammations et infections chroniques : au niveau des muqueuses: nez, bouche, vagin, pénis, anus...


-Allergies diverses : cutanées, digestives, pulmonaires.


-Troubles psychiques : états de grande fatigue accompagnée de symptômes dépressifs et d’hyperanxiété, voire même des développements de phobies sociales.

Des sensations de vertige et des défauts de concentration sont généralement constatés


Pourquoi la Candidose est-elle si actuelle ?


Cette pathologie liée au candida albicans est récente, elle témoigne d'un mode d'alimentation et d'une hygiène de vie inadaptés, non physiologiques.


Il y a une cinquantaine d'années nul ne parlait de la candidose, car quasiment personne n'en souffrait. Mais aujourd'hui on estime qu’à peu près 80% de la population mondiale serait touchée.


Même si l'alimentation reste un facteur important du développement de la candidose elle n'est assurément pas le seul.


4 facteurs déterminants:

1- L'alimentation trop abondante et extrêmement riche en sucres complexes, difficiles à digérer, crée un terrain propice au candida albicans.


2- La guerre menée contre le vivant (biote = vie) avec l'utilisation irraisonnée des antibiotiques (anti vie) pesticides, fongicides, qui ont considérablement dégradé le micro-biote de l'homme et la femme moderne.


Dans un monde aseptisé il n'y a plus de micro-biote riche, donc une absence de protection immunitaire contre les bactéries, champignons et virus pathogènes, dont le candida albicans fait partie après sa transformation en moisissure.


Les traitements agressifs tel que la chimiothérapie, les radiations vont détruire le micro-biote et faire exploser les populations de candida albicans qui ne serons plus régulés.



3- Le stress et le manque de repos par une stimulation constante (tel portable, TV, caféïne…) sont par l'acidification qu'ils entraînent et par l'accumulation de déchets qu'ils induisent, une grande cause de la candidose.



4- Certains médicaments: Les pilules contraceptives, les corticoïdes, les antidépresseurs et les somnifères auront une action défavorable en déstabilisant le système hormonal et donc le système immunitaire.


Mais alors que faire face à la candidose ?


Le candida albicans a comme tous les habitants microscopiques de notre côlon un grand rôle: Celui d'éboueur intestinal, en se nourrissant de nos déchets fécaux.


Quand la quantité des déchets augmente, leur nourriture augmente et fatalement le nombre de candida aussi. Cela uniquement en réponse à cette sur-abondance alimentaire.


Ce n'est pas moins de 35 toxines différentes qui sont produites par ces micro-organismes, ce qui les rend extrêmement agressifs, car ils vont vraiment nous intoxiquer.


Les études cliniques ont démontré que s'attaquer directement au candida à l'aide d’anti-fongiques est voué à l'échec; cela va même installer des foyers infectieux.


La seule solution rationnelle pour lutter efficacement contre le sur-développement du candida albicans, reste de réduire nos déchets organiques, donc sa nourriture.

Et comment faire cela ?


1- le nettoyage du côlon par hydrothérapie du côlon est une première étape qui va pouvoir réguler le micro-biote en évacuant toutes les matières en putréfaction qui y stagnent depuis des années et qui sont autant de foyers infectieux dans lesquels niche le candida albicans, qui s'en nourrit.

Bien sûr il faudra dans le même temps adapter son alimentation.



2- consommer une alimentation physiologique, en laissant une grande part à des aliments faciles et rapides à digérer, (qui occasionnent peu de déchets), naturellement sucrés et riches en minéraux qui vont aider à réduire l'acidité du côlon et plus globalement de tout l'organisme.

Bannir totalement les sucres raffinés et les plats tout préparés est un minimum.



3- réduire au maximum tout contact avec les produits pesticides, antibiotiques, fongicides, qui vont altérer de manière profonde notre micro-biote, et s'orienter vers une alimentation la plus bio ou saine possible.

Le micro-biote est essentiel au traitement d'une grande partie de nos déchets intestinaux.


4- pour finir ne sous estimez pas le repos et le sommeil, ce sont des impératifs au cycle de nettoyage du corps humain. Sans repos les déchets ne seront pas traités, ni évacués et feront le festin des champignons tel que candida albicans.

Prendre autant de repos que l'on dépense d'énergie, voilà la règle de santé.



Des questions? postez les en commentaires ci-dessous,

nous vous répondrons.

CONTACT 

Renseignements et prise de rendez-vous

 

Charlène
Aurélien

07.86.95.41.48   06.40.40.58.25   

contact@colonature.fr

149 rue de la gare 62220 CARVIN

  • Facebook Social Icône
  • Google Adresses Icône sociale

Siret: 823 590 518 00028 / 831 536 255 00027