Mon bébé est constipé! Réglez le problème

Mis à jour : nov. 11


La constipation chez le nourrisson est courante mais ne doit pas être prise à la légère, car cela aura une implication sur tout son fonctionnement digestif et donc sa santé.

Cela sera d'ailleurs vrai tout au long de son enfance et même à l'âge adulte.




Un nourrisson doit faire au minimum 1 selle par biberon ingéré.


Cela peut arriver qu'il en fasse plus car le bébé à beaucoup de déchets à éliminer; les siens et ceux de sa mère.


En effet la maman va transmettre à son enfant une grande quantité de ses déchets organiques, par le biais du placenta, qu'il va devoir éliminer dans les premiers mois de sa vie.

Quand le fragile transit intestinal de bébé faiblit, les matières fécales dans le côlon vont s'accumuler et sécher.


Les selles durcies vont être alors beaucoup plus difficiles à évacuer.


C'est ainsi que commence une constipation chronique; le transit intestinal ralentit, crée des selles dures qui vont à leur tour ralentir le transit intestinal. C'est une boucle qui peut devenir sans fin pour un nourrisson constipé. Si les déchets organiques (des cellules) ne peuvent être évacués il y aura alors une auto-intoxication de tout l'organisme. En plus de cela va s'installer un sur développement bactérien et fongique dans le côlon qui créera : coliques, reflux gastro-œsophagien, troubles ORL et possibles problèmes de peau.


Les causes de la constipation chez le nourrisson.


Il y a de nombreuses causes à la constipation chez l'adulte, chez le nourrisson elles sont bien plus évidentes et aux nombres de 2 .


1- l'alimentation.

De loin la première des causes qui amènent un bébé à être constipé.


Le nourrisson nourri aux laits de substitution: Qu'ils soient à base de lait animal (vache, chèvre, brebis…) ou de céréales comme le riz, ces laits sont très difficiles à digérer et à assimiler, ils provoquent bien souvent la constipation. En raison de leur grande quantité de sucres complexes et de protéines indigestes comme la caséine, ces laits pourtant largement recommandés sont inadaptés au système digestif d'un enfant en pleine construction. Ils vont considérablement ralentir le transit intestinal jusqu'à une probable constipation. Un bébé nourri au lait maternel: est clairement moins sujet à la constipation, car le lait de la maman est tout à fait adapté à son système digestif en gestation. Cependant il est possible que cela se produise tout de même. A cela une des raisons possibles est que l'alimentation de la mère est trop riche en Sucres complexes, protéines, et pas assez en produits rapidement digestes et assimilables comme les fruits, les légumes et les oléagineux.

Le lait maternel permet au corps de la mère d'éliminer beaucoup de ses déchets et plus la maman en a à éliminer, plus elle en fera malheureusement don à son petit.

2- le manque de repos et le stress

Le corps humain, du plus grand au plus petit, doit se nettoyer quotidiennement; c'est ce que l'on appelle "la détox".

Les déchets organiques, comme ceux issus de la digestion, doivent être drainés des cellules vers les organes éliminateurs comme les reins et surtout le côlon, avant d'être évacués à l'extérieur de l'organisme.

Ce complexe mécanisme d'auto-nettoyage ne peut se faire que pendant les périodes de repos.

Un enfant qui ne fait pas régulièrement ses siestes dans la journée et/ou ne dort pas la nuit ne peut enclencher ce nettoyage. Le transit intestinal qui en est un système moteur va alors ralentir et mener à une constipation qui peut devenir chronique.

Notez aussi que si le nourrisson est soumis à du stress, comme une forte sollicitation par du monde ou encore de fréquents changements d'environnement (ce qui le met en insécurité), il est probable que cela le constipera.


Que faire face à une constipation chronique chez un nourrisson?


-Rétablir le péristaltisme ou transit intestinal:

Il n'est malheureusement pas possible de pratiquer d'Hydrothérapie du côlon sur un nourrisson.

Mais il est tout de même possible de rétablir le transit et permettre un désencombrement du jeune côlon, grâce notamment à l'utilisation de cataplasmes à l'huile de ricin ou encore de suppositoires aux huiles végétales.


- Mettre en place une alimentation adaptée à bébé:

Dans le cas d'une alimentation de substitution au lait maternel des aliments rapidement digestes et assimilables, riches en glucides, acides gras, acides aminés mais aussi et surtout chargés des micronutriments essentiels à son bon développement devront être apportés.

des recettes à bases de fruits et légumes mixés ainsi qu'en jus seront tout indiqués, sans oublier bien sûr de bonnes matières grasses végétales.


Et si bébé est nourri au lait maternel: c'est la maman qui devra adapter son propre régime alimentaire pour nourrir au mieux son bébé et lui garantir un transit intestinal fonctionnel.

Un régime alimentaire essentiellement basé sur les fruits, légumes, oléagineux et matières grasses végétales sera clairement le plus approprié pour elle et son enfant.

Cela va de soi qu'aucun alcool ni substance toxique ne doivent être consommés pendant toute la durée de l'allaitement.

-Le repos est de rigueur pour éviter que les nourrissons soient constipés.

Le respect de temps siestes suffisants et de nuits complètes est essentiel à la régulation de leur bon transit intestinal.


Des questions? postez les en commentaires ci-dessous,

nous vous répondrons.

100 vues

CONTACT 

Renseignements et prise de rendez-vous

 

Aurélien
Charlène
  • Facebook Social Icône
  • Google Adresses Icône sociale

Siret: 823 590 518 00028 / 831 536 255 00027

Ce site délivre des informations générales qui ne substituent en aucun cas à une consultation ou un soin individualisé. Les méthodes de bien-être proposées par les Naturopathes, non-médecins ne sont pas des démarches médicales ou paramédicales.Les informations délivrées sur ce site et les soins que vous pourriez être amenés à recevoir au cabinet COLONATURE ne remplacent absolument pas votre suivi médical, paramédical ou autre (ostéopathique, chiropratique, psychologique, psychothérapeutique). En dehors de l’autorisation de votre médecin, vos traitements médicaux ne doivent en aucun cas être interrompus.