Assez des allergies respiratoires ?

Mis à jour : mai 9


Les allergies qui touchent nos voies aériennes sont très courantes et même banalisées. L'asthme touche de plus en plus de personnes surtout les enfants.


Les allergies respiratoires causent en premier lieu éternuements, écoulement nasal, les yeux qui brûlent et pleurent.

Dans un second temps les bronches peuvent être affectées de façon chronique et donner naissance à de l'asthme.



Les Causes des allergies respiratoires


Comme pour les allergies alimentaires certaines protéines, présentes par exemple dans le pollen vont être responsables des crises.

Mais si ces protéines sont en mesure de mettre notre système immunitaire en alerte maximale, c'est qu'elles peuvent passer dans notre circulation sanguine alors qu'elles devraient être stoppées à la surface de nos bronches.


Deux barrières de défenses doivent être passées pour déclencher une allergie respiratoire.


-La première est notre système immunitaire mucosal (microbiote) à la surface des bronches:


constituée de bactéries, champignons, virus, … elle empêche les intrusions pathogènes virales, bactériennes, fongiques et dans le cas d'une allergie, protéiques.


-La deuxième barrière est notre muqueuse bronchique:

la couche extérieure de nos bronches qui a pour rôle de bloquer entre autres les protéines qui normalement sont trop grosses pour passer au travers, entre les cellules qui composent nos muqueuse (jonctions serrées).


La porosité de nos muqueuses bronchiques est due à une grande production de Zonuline.

La zonuline est une hormones qui espace les cellules les unes des autres pour rendre poreuse la barrière que constitue notre muqueuse.



Solutions contre les allergies respiratoires.


Rappelons que les allergies respiratoires ne sont dues qu'à 2 causes:


1 - un système immunitaire mucosal (microbiote) défaillant, qui ne stoppe pas les intrusions protéiques à la surfaces des bronches


2 - une muqueuse bronchique poreuse qui laisse les protéines pénétrer dans la circulation sanguine.



-l'Hydrothérapie du côlon pour commencer va assainir le système digestif en nettoyant le côlon, qui en est la finalité.

Cela va grandement rétablir la protection que constituent le microbiote ainsi que la muqueuse, en réduisant la production de zonuline causée par l'alimentation.



-Enrichir notre capital microbien et celui de nos enfants.

La présence d'animaux de compagnie est propice à un enrichissement important du biote, surtout pour les enfants. Les animaux transportent avec eux une foule de microbes qui nous font défaut dans nos lieux de vie aseptisés et qui viendront augmenter notre capital microbien.

Éviter au maximum l'emploi de produits détergents et autre désinfectant qui tue toute la vie microbienne dont nous avons vraiment besoin.


Ne pas consommer d'antibiotiques et n'accepter la vaccination que dans les cas ou elle ne contient ni aluminium, qui va se fixer directement dans le cerveau, ni Mercure et tout autres poisons, pour nous et surtout nos enfants.


-Une Alimentation adaptée.

La nourriture que nous ingérons à une incidence réellement remarquable sur nos allergies respiratoires.

L'alimentation sera un élément primordial pour en finir avec les allergies quelles qu'elles soient.


Se nourrir avec des aliments faciles et rapides à digérer pour éviter que des protéines ne passent à l'intérieur de la circulation sanguine.

Les fruits, les légumes, les oléagineux et viandes crues ou peu cuites sont sans nul doute les plus indiques.


La consommation des produits céréaliers comme le pain, les pâtes, le riz, …, des produits laitiers implique une production de zonuline importante et donc une porosité de nos muqueuses bronchiques.

Tous ces aliments sont en grande partie indigestes et vont chez la plupart d'entre nous causer des allergies respiratoires, alimentaires, de contact.



-Éviter le stress et se reposer un maximum.

L'on doit veiller à avoir une balance activité-repos en équilibre.

Le stress de la vie quotidienne use notre organisme sans que souvent nous nous en rendions compte, jusqu'à l'arrivée de symptômes chroniques comme les allergies.



-Ne pas avoir recours aux traitements symptomatologiques.

Comme la désensibilisation qui va obliger le corps à tolérer des agents extérieurs, comme certaines protéines, qu'il ne devrait pas. Cela ne réglera pas la cause de nos allergies.


Les anti histaminiques vont couper la réponse naturelle de notre système immunitaire en empêchant la production d'une hormone que l'on appelle histamine.

Cela ne règle toujours pas le problème de l'allergie bien au contraire.

En effet les histamines en plus de leur rôle de déclencheur immunitaire vont réguler l'acidité de notre estomac qui permet la digestion des protéines.

Donc pour le dire simplement:

anti histamines = faiblesse digestive = allergies.


Et n'oubliez pas En matière de santé il n'y a ni fatalité, ni aléatoire, mais des choses à savoir

Des questions? postez les en commentaires ci-dessous,

nous vous répondrons.

CONTACT 

Renseignements et prise de rendez-vous

 

Charlène
Aurélien

07.86.95.41.48   06.40.40.58.25   

contact@colonature.fr

149 rue de la gare 62220 CARVIN

  • Facebook Social Icône
  • Google Adresses Icône sociale

Siret: 823 590 518 00028 / 831 536 255 00027