Réponses aux reflux gastriques œsophagien (rgo) et coliques du nourrisson

Mis à jour : il y a 6 jours

Cet article ne concerne que les enfants qui ne sont pas passés à une alimentation diversifiée. Sinon voir les reflux gastriques des adultes ici...

Ces troubles digestif chez le nouveau-né et nourrisson ne sont pas différents de ceux des adultes, mais bien sûr plus problématiques en raison de l'incapacité qu'a le petit enfant à comprendre et exprimer précisément son mal.


Il s'agit de fortes douleurs abdominales et de remontées brûlantes et corrosives dans l’œsophage ainsi que la bouche de l'enfant.


Cela peut aussi entraîner une grande appréhension voire une peur au moment de s'alimenter.


Le bébé pleure avant sa prise alimentaire, est très contracté (les points serrés) et peut même refuser de manger.


Les causes du reflux gastrique et des coliques


Les reflux gastriques tout comme les coliques sont le résultat d'une formation excessive de gaz digestifs dus à un sur-développement bactérien dans le système digestif et plus particulièrement dans le côlon.


Les gaz dans le côlon en passant par la voie haute du système digestif; c'est à dire l'estomac puis l’œsophage, vont entraîner une remontée de matières en digestion et d'acides gastriques brûlants.


2 causes majeures en sont à l'origine.


1- dysfonctionnement péristaltisme ou transit intestinal

voir la constipation des nourrissons,ici...


Un nourrisson doit faire au minimum autant de selles qu'il boit de biberons.

C'est le ralentissement du transit intestinal qui va permettre aux bactéries et champignons du biote intestinal de pulluler anormalement dans le côlon, puis dans tout le système digestif.


La surproduction de gaz ainsi générée, va remonter par le haut (estomac, œsophage) si elle ne peut être évacuée par le bas à cause d'un rectum plein de matières fécales qui l'obstruent.


Les gaz arrivés au niveau de l'estomac vont entraîner avec eux les restes du bol alimentaire ainsi que l'acide chlorhydrique qui y est présent.



2- L'alimentation est l'élément clef dans les rgo des jeunes enfants.


Dans le cas d'une alimentation aux laits de substitution à base de lait de vache, chèvre, riz…:

Les laits animaux de vache, chèvre, Brebis sont déjà particulièrement compliqués à digérer pour l'être humain adulte alors chez un nourrisson...

Ils entraînent une digestion laborieuse et surtout ralentie.


Il en est de même pour les laits à base de céréales comme le riz qui sont pour le moins hyper constipants.


Cette lenteur digestive va produire une multiplication bactérienne à l'origine d'une grande quantité de gaz qui vont occasionner des douleurs abdominales et pourront remonter par l'estomac puis l'œsophage.


Le lait de vache et de riz sont sans nul doute les laits les plus compliqués à digérer, à assimiler et sont donc à proscrire pour nourrir le nourrisson.


Dans le cas d'une alimentation au sein: même si le lait maternel constitue l'idéal nutritif des jeunes enfants, il arrive parfois que malgré tout il ne soit pas si simple à digérer.


C'est le cas par exemple si la maman consomme laitages, gluten et trop de protéines animales pendant la période d'allaitement ou même pendant la grossesse.

Les sucres indigestes tel que le lactose et certaines protéines (gluten, caséine...) vont passer dans le lait de la mère.


Cela va occasionner un ralentissement digestif ainsi qu'un sur-développement bactérien, avec des gaz qui remonteront.


Que faire en cas de rgo et coliques du bébé?


Notez pour bien comprendre, que les remontées acides ne sont jamais dues à un excès d'acide gastrique (acide chlorhydrique)


-Rétablir le péristaltisme ou transit intestinal:


Il n'est malheureusement pas possible de pratiquer des irrigations du côlon (Hydrothérapie du côlon) sur un nourrisson et très jeune enfant.


Mais il est tout à fait possible de rétablir le transit et permettre un désencombrement de son côlon.


Grâce par exemple à l'utilisation de cataplasmes ou encore de suppositoires aux huiles végétales.



-Mettre en place une alimentation adaptée au bébé:


C'est à dire donner des aliments rapidement digestes et assimilables, riches en glucides, acides gras, acides aminés mais aussi et surtout chargés des micronutriments essentiels à son bon développement.


Des recettes à base de fruits et légumes mixés ainsi qu'en jus seront tout à fait adéquats, sans oublier bien sûr de bonnes matières grasses végétales.


Et si bébé est nourri au lait maternel;

C'est la maman qui devra adapter son propre régime alimentaire pour nourrir au mieux son bébé.

Un régime alimentaire essentiellement basé sur les fruits, légumes, oléagineux et matières grasses végétales sera clairement le plus approprié pour elle et son enfant.


Cela va de soi qu'aucun alcool ni substance toxique ne doivent être pris pendant toute la durée de la grossesse et de l'allaitement.



-Ne surtout pas bloquer la production d'acides digestifs:


Dans le traitement médical (allopathique) des reflux gastriques et même s'ils sont presque systématiquement prescrits, les inhibiteurs de pompes à protons ayant pour rôle de bloquer la production d'acide, ne sont à terme que très peu efficaces et nuisent gravement à la digestion des bébés.


Ils vont aggraver le dysfonctionnement digestif du nourrisson et plus tard engendrer des troubles plus profonds tels que par exemple les allergies, problèmes de poids et même les maladies auto-immunes.

La production d'acide chlorhydrique est nécessaire à notre digestion à tous et à tout âge. Mais ce n'est pas là, sa seule fonction car il a un rôle de barrière immunitaire et permet de détruire les bactéries, champignons, parasites, et virus qui entrent par la bouche dans notre système digestif, en même temps que la nourriture.

Plus bébé a d'acide gastrique disponible et mieux cela est pour sa digestion, ainsi que pour son système immunitaire en pleine formation.


Des questions? postez les en commentaires ci-dessous,

nous vous répondrons.

CONTACT 

Renseignements et prise de rendez-vous

 

Charlène
Aurélien

07.86.95.41.48   06.40.40.58.25   

contact@colonature.fr

149 rue de la gare 62220 CARVIN

  • Facebook Social Icône
  • Google Adresses Icône sociale

Siret: 823 590 518 00028 / 831 536 255 00027