La constipation

On parle de constipation quand on ne va pas quotidiennement à la selle ou au maximum 
quelques fois par semaine. Si cette situation perdure au delà de quelques mois, il s’agit 
alors d'une constipation chronique.

 

Il faut aller aux toilettes autant de fois que de prises alimentaires et au moins une fois par jour. Cela doit se faire sans effort et en quantité en rapport avec celle des aliments que nous ingérons. 
 

La constipation est toujours due à deux facteurs:
 

  1- Le ralentissement du transit intestinal:
Le péristaltisme intestinal, qui est le moteur de notre transit, faiblit et les selles progressent trop lentement dans notre côlon où elles vont stagner et s'accumuler. 
Un surdéveloppement bactérien est alors à craindre.

 

  2- L'évacuation difficile des selles :
Les selles dures et/ou tassées vont être difficiles à évacuer,

car elles demanderont beaucoup plus d'efforts pour être expulsées par l'anus.
Si le volume des selles devient trop important il sera juste impossible de les expulser.
Le plus souvent ces deux facteurs n'en sont qu'un.

En effet la constipation de progression (transit), par stagnation des selles dans le côlon (rappelons que plus elles y restent, plus le côlon en absorbe l'eau) va avoir pour effet de les rendre sèches et dures. 
 

Une fois qu'elles auront créé un bouchon dans le rectum ces matières fécales durcies 
provoqueront une constipation d'évacuation qui va à son tour ralentir le péristaltisme. 

 

Nous entrons finalement dans une boucle sans fin, avec une cause qui alimente l’autre et vice-
versa.

 

Une foule de raisons nous mène à être constipé : 
 

- Les inflammations du côlon vont avoir pour effet de gonfler les tissus de la muqueuse 
intestinale
, bloquant partiellement les aliments.

Cela aura une incidence sur la couche musculeuse qui est le moteur de l'onde péristaltique.
 

- Les diverticulites ou les lésions organiques du côlon comme un cancer colorectal...

En fait la constipation en est une des causes sous-jacente, si elle est chronique de longue date.
 

- la prise de médicaments corticoïdes, les antispasmodiques, les anti-inflammatoires,

les relaxants musculaires, les antidépresseurs-anxiolytiques, la morphine, la codéine et les autres opiacés...
 

Ces médicaments vont avoir pour effets directs ou indirects, un relâchement des muscles du côlon et donc un affaiblissement du péristaltisme.
 

Notez que la prise de laxatifs chimiques (pharmacologiques) mène invariablement

à la constipation chronique, car ils abîment les muqueuses des intestins et installent un dysfonctionnement grave du transit intestinal.
 

- Le manque de repos et le stress sont parmi les causes les plus communes de la constipation...
La fatigue induit une baisse du métabolisme et surtout une baisse hormonale

plus ou moins grande, selon son importance. Cela va affecter la production d'hormones, intervenant dans le fonctionnement intestinal comme par exemple la dopamine.
 

Mais c'est surtout le fait d'activer en permanence le système nerveux autonome sympathique qui va avoir un effet inhibiteur sur tout le système digestif (estomac inclus).

Vivre régulièrement des situations de stress qui nous demandent des efforts d'adaptation, ne pas nous reposer correctement et être toujours en état de stimulation nerveuse (TV, ordinateur, 
téléphone, café, alcool, etc...) ce mode de vie moderne est un des principaux facteurs de 
constipation chronique.

 

- L'alimentation est bien sûr la cause la plus évidente de notre constipation. Nous devrions 
préciser, l'alimentation de l'homme et la femme moderne. Car oui, nous mangeons aujourd'hui des aliments majoritairement non adaptés, mais La bonne nouvelle est que sur ce point notre contrôle peut être presque total.

En effet bien manger, de façon physiologique, ne demande qu’une simple prise de conscience.
(Consommez idéalement des produits bio ou issus d'une culture raisonnée).
 

Rapide revue des aliments qui ne nous constipent pas 
 

les fruits et les légumes sont clairement les aliments les plus adaptés à notre système digestif. 
 

- Ils sont faciles et rapides à digérer, fournissent fibres insolubles et prébiotiques pour nourrir notre micro-biote intestinal. 
 

- Leurs principes actifs vont stimuler et faciliter le transit.

Grâce à leur minéralité l'organisme peut régénérer de façon optimale la fine

muqueuse intestinale, prévenant ainsi les inflammations. 
 

- Les fruits et les légumes ne créent pas de dépôts collants sur les parois du côlon,

leurs déchets sont faciles à évacuer. De plus ils fermentent et ne se putréfient pas, donc absence de sur-développement bactérien pathogène. Consommés crus, cuits

ou mieux encore en jus, ils sont idéals pour lutter contre la constipation.
 

Notez que certains légumes comme le poireau par exemple sont particulièrement laxatifs et que le jus de fenouil est extraordinaire pour évacuer les gaz du côlon.
 

les oléagineux (noix et graines) ne sont pas constipant, ils sont même conseillés

pour le transit en raison de leur grande quantité de fibres.
Ils sont chargées en minéraux, en acides gras et acides aminés, qui sont essentiels à la 
reconstruction cellulaire de la muqueuse intestinale.

 

Faites tremper vos graines quelques heures avant de les consommer pour les débarrasser

de l'acide phytique qui empêche l'assimilation de nombreux nutriments et en simplifier la digestion.
 

Nous finirons en précisant que les causes de la constipation dans la vie quotidienne sont 
en réalité innombrables, tant est subtil le fonctionnement digestif, mais nombreuses 
sont celles sur lesquelles nous pouvons agir. 

 

CONTACT 

Renseignements et prise de rendez-vous

 

 

07.86.95.41.48   06.40.40.58.25   

contact@colonature.fr

149 rue de la gare 62220 CARVIN

  • Facebook Social Icône
  • Google Adresses Icône sociale

Siret: 823 590 518 00028 / 831 536 255 00027